Ensemble, faisons abroger la limitation des allocations d'insertion à 3 ans

Cohabitant privilégié

Accueil / L’article 63§2 ? / Textes Wiki / Cohabitant privilégié

Pour être cohabitant privilégié, ce qui donne droit à une allocation majorée, il faut que le chômeur ET la personne avec qui il habite bénéficient uniquement de revenu de remplacement (allocation de chômage, indemnités d’invalidité, ris, etc) et à condition que les allocations de remplacement dont ce  cohabitant bénéficie ne dépassent pas 33,05€/jour, donc environ 859€/mois pour un mois « standard » de 26 jours.

Attention : cela ne s’acquiert pas d’office !!! Il faut en faire la demande à votre organisme de paiement !

Donc si vous êtes au chômage et que votre partenaire, ou votre enfant ou un ami, bref la personne avec qui vous RESIDEZ (!), a un job, salarié, ou indépendant, ou en profession libérale, vous êtes « cohabitant-e non priviégié-e ». Vous touchez des allocations dites de « cohabitant-e »… Cette personne arrête son job ou se fait virer, elle se retrouve au chômdu avec une allocation (du coup, elle aussi de cohabitante) de plus de 900 euros. Pour vous rien  ne change. Après un certain temps, suite au dispositif de dégressivité des « allocations de chômage sur base d’un travail », votre partenaire voit ses allocations descendre sous la barre des 850 euros. Attention ! Contactez votre organisme de paiement et signalez-le : vous avez désormais droit tous les deux à des allocations majorées car vous voilà devenu-e-s des cohabitant-e-s privilégié-e-s (sic!) !

Contact

Envoyez-nous votre message.